De beste exploitatievorm voor een apotheek

Eénmanszaak of vennootschap?

Vroeger was een éénmanszaak de meest gebruikte vorm om een apotheek uit te baten. Voor een echt kleine officina is dat nog steeds het geval, maar vanuit fiscaal oogpunt is het ongetwijfeld interessanter om te kiezen voor een vennootschap (bvba of nv):

de hoogste tarieven in de persononenbelasting (van toepassing op éénmanszaken) bedragen nog steeds 50%, terwijl de tarieven in de vennootschapsbelasting vanaf aanslagjaar 2019 (boekjaren beginnende ten vroegste vanaf 1 januari 2018) variëren van 20,00% (zogenaamd verlaagd tarief) tot 29,00% (standaard tarief, vanaf aanslagjaar 2021 verlaagd naar 25,00%);

als zelfstandige met een éénmanszaak betaalt u wettelijke sociale bijdragen die berekend worden op het totale belastbare bedrijfsinkomen, terwijl u in een vennootschap het globale inkomen kan optimaliseren om de hoogste schijven te vermijden.

Daarnaast zijn er nog andere verschillen waar u op moet letten.

Nouvelles

La date du 30 septembre était la date limite absolue pour l'enregistrement des " bénéficiaires effectifs " de votre société. Une semaine avant cette date, un " délai étendu " a toutefois été accordé. Néanmoins, au 1er janvier 2020, votre société devra avoir communiqué les informations nécessaires, à défaut de quoi des sanctions seront véritablement appliquées.

L'administration fiscale (TVA ou impôts sur les revenus) a accès aux locaux que vous utilisez à des fins professionnelles. En revanche, si les agents de l'administration fiscale veulent également procéder à une " visite " de votre habitation ou de locaux privés, ils doivent d'abord obtenir une autorisation du juge de police. Une telle visite ne peut se faire qu'entre cinq heures du matin et neuf heures du soir.

La réforme de l'impôt des sociétés s'est accompagnée d'une nouvelle modification de la fiscalité relative à la voiture de société. Les " faux hybrides " ne peuvent ainsi pas bénéficier du régime fiscal préférentiel applicable aux voitures de société électriques. Ils sont imposés comme un " véhicule correspondant " utilisant le même carburant. Qu'entend-on par véhicule correspondant ?

Abonnez-vous à notre lettre d'info