De beste exploitatievorm voor een apotheek

Eénmanszaak of vennootschap?

Vroeger was een éénmanszaak de meest gebruikte vorm om een apotheek uit te baten. Voor een echt kleine officina is dat nog steeds het geval, maar vanuit fiscaal oogpunt is het ongetwijfeld interessanter om te kiezen voor een vennootschap (bvba of nv):

de hoogste tarieven in de persononenbelasting (van toepassing op éénmanszaken) bedragen nog steeds 50%, terwijl de tarieven in de vennootschapsbelasting vanaf aanslagjaar 2019 (boekjaren beginnende ten vroegste vanaf 1 januari 2018) variëren van 20,00% (zogenaamd verlaagd tarief) tot 29,00% (standaard tarief, vanaf aanslagjaar 2021 verlaagd naar 25,00%);

als zelfstandige met een éénmanszaak betaalt u wettelijke sociale bijdragen die berekend worden op het totale belastbare bedrijfsinkomen, terwijl u in een vennootschap het globale inkomen kan optimaliseren om de hoogste schijven te vermijden.

Daarnaast zijn er nog andere verschillen waar u op moet letten.

Nouvelles

Les frais sont en principe déductibles dans l'année au cours de laquelle ils ont été faits ou supportés. Suite à la réforme de l'impôt des sociétés, il va y avoir du changement pour les frais qui se rapportent en réalité à un autre exercice.

La déductibilité des frais de restauration a longtemps été sujette à discussion. S'agit-il de frais de réception partiellement déductibles ? Ou de frais de publicité déductibles à 100 % ? Le ministre fait preuve de souplesse. Les frais de restauration exposés dans le cadre d'un événement publicitaire sont à présent entièrement déductibles.

Les revenus de biens immobiliers appartenant à un Belge sont imposés en Belgique, et ce, même lorsque le bien est situé à l'étranger. Le problème est que les biens étrangers sont imposés différemment des biens belges. La Cour de justice de l'Union européenne considère qu'il s'agit là d'une inégalité de traitement et condamne notre pays. La Belgique va devoir adapter sa législation.

Abonnez-vous à notre lettre d'info