La publication de mentions et annonces ne coûtera pas plus cher en 2015

Compte tenu de la faiblesse de l'inflation, les montants indexés à payer pour une mention ou une annonce au Moniteur belge sont identiques aux montants portés en compte en 2014. Les frais de publication d'un acte par une association ou entreprise ne sont pas encore connus. Ils ne seront en effet indexés qu'au 1er mars.

Mentions

Pour la publication au Moniteur belge d'une mention de dépôt de comptes annuels ou de comptes consolidés, la Banque nationale de Belgique vous demandera 61,20 euros (soit 74,05 euros TVAC). La Banque nationale encaisse ce montant pour le compte de l'Administration du Moniteur belge.

Annonces

La publication au Moniteur belge d'une annonce, telle la convocation à une assemblée générale ou l'annonce d'une faillite ou d'un concordat judiciaire, vous coûtera 4,70 euros (soit 5,69 euros TVAC) par ligne (montant indexé pour 2015). Une ligne ne peut compter plus de 70 caractères.
Si vous introduisez le texte de l'annonce en ligne, la publication est gratuite.

Actes

Depuis 2014, les tarifs pour la publication des actes des entreprises et associations ne sont plus indexés au 1er janvier, mais seulement au 1er mars. Les montants indexés seront publiés dans le courant du mois de février. Le montant à payer dépend de votre forme juridique (entreprise ou association), de l'objet de votre acte (acte constitutif ou acte modificatif, tel que modifications de statuts, révocations et nominations) et du mode de dépôt (dépôt sur papier ou dépôt par voie électronique).

Nouvelles

Le Code des sociétés et des associations (CSA) vous oblige à établir un plan financier lors de la constitution d'une SRL, d'une SC ou d'une SA. Cette obligation existait déjà, mais elle est à présent plus contraignante et plus étendue.

De hervorming vennootschapsbelasting van 2017 is nu op volle snelheid. Dit houdt in dat ook de budgettaire compensatie van de meer sympathieke maatregelen zoals de verlaging van de vennootschapsbelasting, nu ook begint te spelen. Zoals bijvoorbeeld voor de bedrijfswagens.

Les entreprises et indépendants flamands qui sont obligés de fermer chaque jour ou le week-end en raison des mesures de lutte contre le coronavirus adoptées par le Conseil national de sécurité peuvent demander une prime de nuisances et une prime de fermeture supplémentaire au Gouvernement flamand. De même, les entreprises qui ne sont pas obligées de fermer, mais qui sont confrontées à une baisse considérable du chiffre d'affaires peuvent également bénéficier des mesures de soutien flamandes. Elles ont droit à une prime de compensation.

Abonnez-vous à notre lettre d'info