Versements anticipés 2018

Les entreprises qui n'effectuent pas suffisamment de versements anticipés, sont sanctionnées. Elles doivent payer une majoration d'impôt. À partir de cette année, le Gouvernement entend encourager encore davantage les versements anticipés. Le pourcentage de majoration s'élèvera donc désormais à 6,75 % minimum à l'impôt des sociétés.

Devez-vous effectuer des versements anticipés ?

Vous devez effectuer des versements anticipés si vous réalisez des bénéfices ou des profits, ce qui signifie que les entrepreneurs, les titulaires de professions libérales et toutes les formes de sociétés doivent effectuer des versements anticipés.

À quels moments devez-vous effectuer des versements anticipés en 2018 ?

Si vous clôturez votre exercice le 31 décembre 2018, vous devez effectuer vos versements anticipés au plus tard aux dates suivantes :

versement anticipé 1 : 10 avril 2018 ;

versement anticipé 2 : 10 juillet 2018 ;

versement anticipé 3 : 10 octobre 2018 ;

versement anticipé 4 : 20 décembre 2018.

Le pourcentage de majoration augmente

Le pourcentage de majoration est égal à 2,25 fois le taux de référence. Le taux de référence est le taux d'intérêt de la Banque centrale au 1er janvier de la période imposable. À partir de cette année, le taux de référence sera de 3 % minimum, ce qui signifie que le pourcentage de majoration s'élèvera désormais à 6,75 % minimum à l'impôt des sociétés. A l'impôt des personnes physiques, le pourcentage reste à 2,25%.

Comment est-ce que cela fonctionne dans la pratique ?

Imaginons que votre entreprise doive payer 100 000 euros d'impôt sur les bénéfices qu'elle réalise en 2018 (il s'agit de l'exercice d'imposition 2019). Si vous n'effectuez pas de versements anticipés, vous devrez payer la majoration maximale = 100 000 euros x 6,75 % = 6 750 euros.
En effectuant des versements anticipés, vous pouvez neutraliser cette majoration potentielle. Chaque versement anticipé diminue le montant de la majoration. Le premier versement anticipé est celui qui rapporte le plus.

Exemple

VA 1 : 27 000 x 9,00 % = 2 430 euros

VA 2 : 43 000 x 7,50 % = 3 225 euros

VA 3 : 30 000 x 6,00 % = 1 800 euros

VA 4 : 0 x 4,50 % = 0 euro

Total = 7 455 euros

Vous avez donc neutraliser entièrement la majoration de 6 750 euros et même effectuer plus de versements anticipés que nécessaire.

Nouvelles

Si vous avez payé trop de TVA à l’État, vous avez le choix : soit vous reportez le crédit TVA sur le mois ou le trimestre suivant, soit vous demandez le remboursement du trop payé. Mais le délai de prescription applicable à une restitution est de trois ans. La question qui se pose est de savoir à quel moment ce délai commence à courir.

Que se passe-t-il lorsqu’un actionnaire cède ses actions avant leur libération ? Cette question reste pertinente même sous le nouveau Code des sociétés et des associations (CSA).

Votre employeur fait installer des panneaux solaires sur le toit de votre habitation privée. Pourquoi ? Pour vous octroyer un avantage ? Ou peut-être êtes-vous le dirigeant d’entreprise et le siège de la société est-il établi dans une partie de votre habitation ? Qu’en est-il du point de vue fiscal ? La réponse du ministre est surprenante.

Abonnez-vous à notre lettre d'info