Montants indexés à l'impôt des personnes physiques pour les exercices d'imposition 2020 et 2021

Dans cet article, vous trouverez un aperçu des principaux montants fédéraux à l'impôt des personnes physiques. Les réductions d'impôt et autres dont le montant est déterminé par les Régions n'y sont pas reprises.

L'aperçu contient les montants pour l'exercice d'imposition 2021, soit vos revenus pour cette année (2020). Après chaque montant, vous trouverez entre parenthèses le montant indexé pour l'exercice d'imposition 2020 (revenus de 2019).

Quotité du revenu exemptée d'impôt et situation familiale

1. Quotité du revenu exemptée d'impôt et quotité du revenu exemptée d'impôt majorée

• Quotité du revenu exemptée d'impôt : 8 990 euros (8 860 euros)

• Majoration de la quotité du revenu exemptée d'impôt pour les contribuables handicapés : 1 630 euros (1 610 euros)

2. Personnes à charge

• Majoration de la quotité du revenu exemptée d'impôt pour personnes à charge 

- un enfant : 1 630 euros (1 610 euros)   
- deux enfants : 4 210 euros (4 150 euros)   
- trois enfants : 9 430 euros (9 290 euros)  
- quatre enfants : 15 250 euros (15 030 euros)  
- plus de quatre enfants (supplément par enfant) : 5 820 euros (5 740 euros)

• Majoration supplémentaire pour enfants de moins de trois ans (pour lesquels le contribuable ne déduit pas de frais de garde) : 610 euros (600 euros)

• Pour toute autre personne à charge : 1 630 euros (1 610 euros)

• Majoration de la quotité du revenu exemptée d'impôt pour un isolé avec enfants à charge : 1 630 euros (1 610 euros)

• Montant maximum des ressources nettes (enfants à charge) :

- Montant par défaut : 3 380 euros (3 330 euros) 
- Montant majoré pour l'enfant d'un isolé : 4 880 euros (4 810 euros) 
- Montant majoré pour l'enfant handicapé d'un isolé : 6 200 euros (6 110 euros) 
- Montant des rentes alimentaires non pris en compte dans les ressources : 3 380 euros (3 330 euros)
- Montant des rémunérations d'étudiant jobiste non pris en compte dans les ressources : 2 820 euros (2 780 euros) 

3. Quotient conjugal et conjoint aidant

• Quotient conjugal : 11 090 euros (10 940 euros) 

• Montant maximum des revenus de la propre activité professionnelle du conjoint aidant : 14 400 euros (14 200 euros) 

Montant maximum des frais professionnels forfaitaires

1. Salariés et indépendants avec bénéfices : 4 880 euros (4 810 euros)
2. Indépendants avec profits et conjoints aidants : 4 290 euros (4 230 euros)
3. Dirigeants d'entreprise : 2 580 euros (2 540 euros)

Tranches d'imposition pour l'exercice d'imposition 2019

25 % sur la tranche jusqu'à 13 440 euros (13 250 euros)
40 % sur la tranche jusqu'à 23 720 euros (23 390 euros)
45 % sur la tranche jusqu'à 41 060 euros (40 480 euros)
50 % sur la tranche supérieure à 41 060 euros (40 480 euros)

Montants non indexés

• L'exonération pour chèques repas, écochèques, chèques ALE et chèques culture.
• L'indemnité kilométrique de 0,15 euro pour les déplacements domicile-lieu de travail.
• Les rémunérations maximales de dirigeant d'entreprise d'un étudiant-indépendant.
• Les maxima du tax shelter pour starters et entreprises de croissance.
• Le prêt win-win.
• Les plafonds de la réduction du Pr. I. pour habitation modeste.
• Le maximum du crédit d'impôt à l'IPP.

Nouvelles

Le calcul de l'avantage de toute nature pour la voiture de société dépend entre autres de l'émission de CO2 du véhicule par rapport à " l'émission moyenne du parc automobile belge ". Cette émission moyenne a augmenté en 2018 et 2019, de sorte que l'avantage a diminué. Une nouvelle loi fait qu'il ne pourra plus diminuer.

Lorsqu'un travailleur se voit mettre une voiture de société à disposition, il est imposé sur un avantage de toute nature. Si ce travailleur paie une contribution pour cette voiture de société, cette contribution est déductible de l'avantage. Il semblerait en revanche que les frais que le travailleur prend personnellement en charge ne soient pas déductibles de l'avantage imposable.

Les dividendes sont en principe soumis à un précompte mobilier (Pr. M.) de 30 %. Mais il existe divers taux réduits, notamment pour les dividendes d'actions dites VVPR-bis. Le fisc a récemment fait savoir que les acomptes sur dividendes et les dividendes intercalaires d'actions VVPR-bis entraient également en considération pour le taux réduit.

Abonnez-vous à notre lettre d'info