Travail de bureau et santé

Travail de bureau et santé

Ces dernières années, travailleurs et employeurs sont devenus plus attentifs à l'ergonomie sur le lieu de travail. À juste titre : une bonne posture au travail permet d'éviter les maux de dos et de réduire l'absentéisme ainsi que l'incapacité de travail permanente.

Voici un bref aperçu des points principaux auxquels il convient d'être attentif :

Hauteur d'assise: asseyez-vous de manière à poser les pieds à plat sur le sol, les articulations des genoux et des chevilles formant un angle légèrement supérieur à 90°.

Profondeur d'assise : veillez à ce que vos cuisses soient soutenues sur une longueur maximale et laissez l'espace d'un poing entre l'avant de votre siège et le creux des genoux.

Hauteur du dossier : le soutien lombaire du dossier doit être placé en bas du creux de votre dos.

Hauteur des accoudoirs : veillez à ce que les accoudoirs soutiennent bien vos bras et vous permettent de garder les épaules détendues (pas relevées).

Écran : le haut de votre écran doit arriver à hauteur de vos yeux. La distance entre l'écran et les yeux dépend de la taille de l'écran : 14-15 pouces : 50-70 cm, 16-19 pouces : 60-85 cm, 20-21 pouces : 75-105 cm.

Clavier et souris : votre clavier doit se trouver à la même hauteur que vos coudes et de préférence à plat sur votre bureau (ne pas déplier les petits pieds). Servez-vous de votre bras plutôt que de votre poignet afin d'actionner la souris. Essayez de toujours soutenir votre bras et votre poignet (éventuellement à l'aide d'un repose-poignet).

Ordinateur portable : mieux vaut utiliser un ordinateur portable dans une station d'accueil avec un écran à part, une souris externe et un clavier externe.

Reflets : placez toujours votre écran de biais par rapport aux fenêtres et aussi loin que possible de celles-ci afin que la lumière ne puisse pas se refléter dessus. Ne placez pas l'écran devant la fenêtre. Le contraste entre un écran sombre et la lumière de la fenêtre fatigue les yeux.

Nouvelles

Qui dit CSA pense immédiatement aux nouvelles règles concernant les sociétés. Une SRL sans capital, de nouvelles règles en matière de droit de vote, une nouvelle définition de la société coopérative... Mais pas mal de choses ont également changé pour les administrateurs.

Jusqu’à présent, le taux de TVA réduit de 6 % pour les travaux de transformation ne s’appliquait que si l’habitation N’ÉTAIT PAS démolie entièrement. Il existe depuis près de dix ans une exception à cette règle, qui est toutefois limitée à certaines zones en Belgique (trente-deux au total). Dans ces zones, la démolition et la reconstruction subséquente bénéficient bien du taux de 6 %. Le gouvernement a décidé d’étendre cette exception à tout le territoire de la Belgique.

Le parlement a approuvé mi-novembre une mesure qui doit permettre aux sociétés de se reconstituer des réserves financières après la crise du coronavirus. Si vous maintenez vos bénéfices dans la société, vous ferez rapidement, mais temporairement, une belle économie d'impôts.

Abonnez-vous à notre lettre d'info