Réductions d'impôt: les montants non indexés

Le Gouvernement a décidé de ne pas indexer un certain nombre montants à l'impôt des personnes physiques au cours des prochaines années. Cette décision a même un effet rétroactif: les montants sont gelés au niveau de l'exercice d'imposition 2014. Les montants qui ont été publiés au début de l'année dernière en tant que montants indexés pour l'exercice d'imposition 2015, ne sont pas appliqués. Il s'agit principalement des montants maximums pour les réductions d'impôt.

Montants non indexés

Les montants suivants ne sont pas indexés pour les exercices d'imposition 2015 à 2018 inclus, mais gelés au montant applicable pour l'exercice d'imposition 2014. Les montants qui ne figurent pas dans cette liste (p. ex. quotité exemptée, forfait de frais professionnels, etc.) sont indexés normalement.

la quotité exemptée de revenus de dépôts d'épargne (1.880 euros), de dividendes de sociétés coopératives agréées et d'intérêts ou de dividendes de sociétés à finalité sociale;

le panier pour la réduction d'impôt pour l'épargne à long terme et la première tranche du prêt éligible (prêts conclus à partir du 1er janvier 2014);

la réduction d'impôt pour l'acquisition de parts de l'employeur;

la réduction d'impôt pour l'épargne-pension;

les réductions d'impôt reportées pour dépenses visant à économiser l'énergie;

la réduction d'impôt pour les dépenses pour l'acquisition d'un véhicule électrique;

la réduction d'impôt pour les dépenses pour un fonds de développement;

la réduction d'impôt pour les libéralités;

le montant maximum des dépenses pour les employés de maison ouvrant droit à une réduction d'impôt;

la réduction d'impôt pour les revenus de remplacement;

les plafonds de revenus pour l'exonération pour revenus de remplacement;

la réduction d'impôt pour les maisons basse énergie, zéro énergie et passives;

le bonus logement fédéral.

Qu'en est-il de l'indexation qui avait été annoncée l'année dernière?

Cette décision a été prise par le Gouvernement Michel, après que les montants indexés pour l'exercice d'imposition 2015 avaient déjà été publiés au Moniteur belge. Cette indexation est annulée avec effet rétroactif.

Il s'ensuit que certains contribuables avaient déjà tenu compte des nouveaux montants (qui ne sont plus appliqués à présent). Par exemple: celui qui verse toujours le montant maximum d'épargne-pension admissible fiscalement aura payé 950 euros en 2014. Suite au gel de l'indexation, il s'avère à présent que le montant maximum n'est en fait que de 940 euros. Dans ce cas, le contribuable a versé 10 euros de trop. Ces 10 euros peuvent toutefois être considérés comme un versement pour 2015.

Qu'adviendra-t-il à partir de 2019?

A partir de 2019, ces montants seront tout simplement indexés à nouveau. Il n'y aura toutefois pas de compensation pour les quatre années précédentes, qui seront tout simplement perdues. Cela signifie qu'en vue de l'indexation pour l'exercice d'imposition 2019, il ne sera tenu compte que de l'exercice d'imposition 2018 (et pas de l'augmentation de l'indice des années précédentes). 

Nouvelles

Des directives européennes contraignent les sociétés belges, mais aussi les ASBL, fondations et trusts belges à déclarer qui se cache réellement derrière la société, l'ASBL... Ces dernières doivent communiquer à l'Administration qui sont leurs bénéficiaires effectifs (UBO est l'acronyme de Ultimate Beneficial Owner). Ces données sont ensuite consignées dans le registre UBO.

Vous êtes administrateur ? Vous exercez votre mandat en nom propre ou via une société ? Le fisc n'apprécie pas trop les sociétés de management et, lorsqu'un dossier est porté devant les tribunaux, il apparaît qu'il en est de même pour les juges. Mais la Cour de cassation a récemment mis des limites à cette méfiance.

Ces dernières années, la fiscalité de la voiture de société - la voiture qu'un travailleur ou un dirigeant d'entreprise se voit mettre à disposition par son entreprise - a subi de très nombreuses modifications. La réforme de l'impôt des sociétés ajoute encore un chapitre à l'histoire et cette fois, ce sont les " faux hybrides " qui sont concernés.

Abonnez-vous à notre lettre d'info